Mon cours de cuisine à l’atelier des chefs #3 – Recette de Crémeux chocolat poire et fleur de sel, crumble noisette

Crumble noisette poires caramélisées et crème de chocolat - It's her Mess (4)

Bonjour !

Troisième et dernier volet de mon aventure à l’atelier des chefs ou j’ai pu, il y a quelques jours déjà, suivre un cours de cuisine complet ! (Voir mes articles précédents sur l‘entrée et le plat.) Un article tout doux et tout sucré pour commencer la semaine après un week-end qui je l’espère a été bon pour vous ! J’oserais même parler de sujet de circonstance parce qu’on est lundi et que le lundi, on a besoin de douceur mais également parce que ce dessert est aussi celui que j’ai réalisé pour notre soirée de Saint Valentin ! J’avais jusque la reproduit tout le menu appris dans mon cours à l’exception de ce magnifique crumble. J’ai vraiment eu un coup de cœur (ou un coup de ventre c’est au choix) pour ce mélange de saveurs et ces poires caramélisées qui m’ont littéralement rendues gaga.

Chose exceptionnelle me direz-vous, l’Homme a adoré, a fini son assiette et en a mangé sans même demander à effectuer une pause syndicale entre le plat et l’annonce du dessert !

Il faut dire que j’y ai mis du cœur dans ce dessert car mine de rien il demande pas mal de préparation pour un simple crumble. La crème de chocolat est montée comme une crème anglaise et demande pas mal d’attention. Le caramel est réalisé à sec et les poires sont à découper en brunoise (s’il vous plait !)

Le crumble quant à lui n’a rien de compliqué si ce n’est qu’il est réalisé un peu différemment de nos bonnes vieilles habitudes de crumble du dimanche. A savoir, on réalise une giga boule compacte avec notre mélange beurre, sucre, farine et noisette puis on crée de petits « biscuits » que l’on étale sur une plaque pour les passer au four.

C’est un peu le « crumble chic » vous voyez, pas le crumble du dimanche aprèm’ fait en un rien de temps histoire de finir les fruits qui font la tête… non c’est plutôt le « Chanel » du crumble quoi. Un vrai dessert qui en jette ! C’est vous dire ! J’avais même tenté de mettre les petits biscuits à crumble que je n’avais pas utilisé dans un bol sur un coin du plateau de thé qui accueillait toutes les tasses de mes amies pour notre dimanche de filles… Elles ont adoré ! Même l’Homme en a grignoté !

Alors ? ça vous tente ? Allez faire un tour sur le site de l’atelier des chefs pour découvrir la recette ici

 Magnifique semaine à vous et belle journée !

Crumble noisette poires caramélisées et crème de chocolat - It's her Mess

Crumble noisette poires caramélisées et crème de chocolat - It's her Mess (1)

Crumble noisette poires caramélisées et crème de chocolat - It's her Mess (2)

Crumble noisette poires caramélisées et crème de chocolat - It's her Mess (3)

Crumble noisette poires caramélisées et crème de chocolat - It's her Mess (5)

Crumble noisette poires caramélisées et crème de chocolat - It's her Mess (6)

La tenue de la semaine #69

La tenue de la semaine #69 - It's Her Mess

Bonjour !

 Je sais ce que vous allez dire… Ou est passée votre tenue de Saint Valentin ? Vous l’attendiez tel le messie. Vous l’espériez depuis des jours… (Ou pas.)

Mais moi, je n’avais pas envie. Pour être complètement honnête avec vous, je n’y ai même pas pensé. J’avais envie de printemps. Parce que je ne sais pas si vous avez remarqué mais nos magasins on très très discrètement commencé à remplir nos rayons de jolis couleurs claires, de beaux motifs fleuris et de petits gilets légers. (Et je ne vous parle pas des petites robes et des jolis jupes printanières…) Pas entièrement.. juste quelques rayons… Ou lorsque l’on se balade dans les coins soldes on tombe malencontreusement sur la nouvelle collection et on l’essaye avant de se rendre compte que cette fringue absolument trop géniale n’est en fait absolument pas en réduction.

C’est l’Homme qui, ce matin, a gratifié ma tenue d’un « C’est bien clair tout ça ! ». Ce qui m’a fait réaliser qu’aujourd’hui j’étais habillée tout en noir et que demain, c’est la Saint Valentin.

« Ah… Zut… ».

 J’ai donc décidé de jeter mon dévolu sur les nouvelles collections et puis après tout, je fais bien ce que je veux ! Petit gilet bi matières de chez Naf Naf. Jeans slim beige de Zara avec des empiècements (même si en général ce n’est pas trop mon truc), veste claire mais veste quand même. (Juste le temps de gratter la voiture le matin…) Un sac absolument improbable certes mais allez savoir pourquoi, j’avais envie de le mettre. Des derbies parce que je trouve ça tellement printanier.

 Pour la chanson cette semaine je vous fais découvrir un groupe que j’ai eu le bonheur d’écouter sur Mouv’, la nouvelle version de la radio Le Mouv’. C’est push pull de Purity Ring. Une groupe que je vous invite à découvrir, si vous ne le connaissez pas déjà !

 Je vous souhaite une belle journée et un merveilleux weekend !

Par ici la tenue de la semaine !

Sac Lolipops – 72 €

Blouson Mango – 89 €

Slim Zara – 49 €

Gilet Naf Naf – 35 €

Derbies Georgina Rose – 47 €

 

Mon cours de cuisine à l’atelier des chefs #2 – Recette de Noisette de boeuf aux échalotes et vin rouge, écrasé de pommes de terre

Noisette de boeuf sauce vin rouge echalotte et écrasé de pdt - It's Her Mess (1)Bonjour !

Aujourd’hui je suis de retour avec la seconde partie de mon aventure à l’atelier des chefs ! Comme je vous le disais dans mon premier article, j’ai vraiment adoré mon cours de cuisine. Je crois que l’Homme aussi d’ailleurs. J’avais tellement hâte de partager cette recette avec vous que je l’ai refaite quasiment aussi tôt. Ils conseillent d’ailleurs de les reproduire dans les trois jours qui suivent le cours ! (L’Homme lui, avait surtout hâte d’en remanger…)

Mais bon… comme vous le savez le sort s’est légèrement acharné contre mon minoi. Tellement acharné que je n’ai pu le publier !

(Note à tous ceux qui n’ont pas envie de lire mes âneries aujourd’hui — car je suis en forme je vous préviens ! — rendez vous 3 paragraphes plus loin… là-bas ça parle de cuisine ! mouahahaha)

 Je ne suis pas tellement du genre à croire à la malchance ou au carma et encore moins au destin (Sauf si mon destin est, éventuellement, de gagner au loto ou de devenir pote avec Beyoncé… la éventuellement je concèderais d’y croire.) Par contre, depuis la semaine dernière j’ai décidé de lancer un avis de recherche contre le dangereux psychopathe qui aurait, en toute éventualité, confectionné une petite poupée à mon effigie. Parce qu’il faut bien se rendre à l’évidence ! Il y a forcément quelqu’un, dans une pièce noire au milieu d’un pentagramme, qui se fend la poire en me piquant des aiguilles dans les fesses tout en récitant des incantations Vaudous ! (Je vous rassure mon arrière train se porte bien. Au cas ou cela inquiéterais quelqu’un…) J’espère au moins que ma poupée est jolie… Vous croyez qu’il m’a fait des cheveux ?

Hmmm je divague. Pardonnez-moi j’essaye juste d’analyser de façon pragmatique et concrète comment une telle quantité de merdes « contrariétés » peu arriver à la même personne dans un laps de temps aussi limité. J’hésite à ajouter le fait qu’il ai neigé chez moi la semaine dernière à la liste des choses improbables arrivées ces derniers jours. C’est vrai que la neige à Marseille c’est quand même vachement fréquent. Mais je vais m’en remettre ne vous inquiétez pas.

Sachez, par contre, qu’il y a plein de bons cotés à sortir de ce genre de semaine ! Le premier c’est que la vie parait tellement merveilleuse et douce dans les jours qui suivent ! Le second ? C’est que toutes les bonnes (ou très bonnes) nouvelles paraissent d’autant plus merveilleuses dans un tel flot d’emmerdes de « petites contrariétés ». Et le troisième c’est que l’on peut manger des gaufres au chocolat en plein milieux de l’après-midi avec ses collègues en ayant une bonne raison de le faire. (Non pas que j’ai particulièrement besoin de bonnes raisons, juste que c’est plus confortable d’en avoir une ou deux ! Vous voyez ce que je veux dire !)

Je vous avait pas menti hein ? J’en raconte des trucs inutiles aujourd’hui !

 Voila, voila quoi ! Avis à tous ceux qui se seraient éventuellement endormis c’est le moment de se réveiller ! Oui parce que je vais à nouveau recommencer à parler du sujet qui vous intéresse. La bouffe. (Je vous reconnais bien la bande de gourmands !)

 C’est donc une recette simplissime en apparence que nous avons réalisé lors de ce cours mais détrompez-vous ! Il s’agissait en fait de travailler sur les méthodes de cuisson et de préparation. Par exemple, saviez vous qu’il faut toujours laisser la viande rouge reposer après cuisson avant de la servir ? Ici par exemple nous avons saisi la viande sur chaque face dans une poêle bien chaude déjà huilée et salée. 5 à 6 minutes dans un four à 200°c pour une cuisson saignante et 5 minutes de repos ! Cela permet d’éviter le remake de Kill Bill dans l’assiette au moment de la dégustation ! J’ai également appris à Vanner (Qui n’a rien à voir avec une bonne blague, ni avec mes amis de Vannes d’ailleurs.) Pour la réalisation de la sauce, au moment d’incorporer le beurre, le chef nous a montré comment faire tourner la poêle pour s’assurer une bonne incorporation ! C’est donc ça, vanner ! Et l’écrasé de pommes de terre ? On en parle ? Une tuerie… Un vrai délice digne d’un restaurant !

En tous cas je suis ravie de savoir cuire une viande correctement et surtout de pouvoir réaliser une sauce simple et rapide pour l’accompagner !

 Ça vous dit de tenter ? Découvrez la recette ici !

Belle journée !

Noisette de boeuf sauce vin rouge echalotte et écrasé de pdt - It's Her Mess

Noisette de boeuf sauce vin rouge echalotte et écrasé de pdt - It's Her Mess (2)

Noisette de boeuf sauce vin rouge echalotte et écrasé de pdt - It's Her Mess (3)

Noisette de boeuf sauce vin rouge echalotte et écrasé de pdt - It's Her Mess (5)

Pois de Senteur de Fragonard – Mon coup de cœur parfumé

Pois de senteur Fragonard - It's Her Mess

Bonjour !

Je suis tellement contente de vous retrouver ! J’ai l’impression d’avoir été privée de mon jouet pendant bien trop longtemps ! Et puis j’ai tellement de choses à vous raconter que je ne sais plus quel article prioriser ! Si je m’écoutais, je vous ferais plusieurs articles par jours. (Bon… pour ça il faudrait probablement rallonger mes journées de quelques poignées d’Heures… et je n’ai pas encore trouvé comment faire.)

Il y a quelques jours j’étais à un salon professionnel dans le cadre du travail et j’ai pu rencontrer la commerciale de Fragonard. Pour celles qui ne connaissent pas, Fragonard est une maison de parfums à Grasse fondée en 1926. Ils sont très connus dans la région PACA notamment pour proposer des visites de leur musée, des ateliers de créations de parfums et des produits parfumés de haute qualité.

Attention…. anecdote deux balles….. ***roulements de tambours*** Savez-vous pourquoi les étrangers disent de nous, les Français, que l’on est sale et que l’on pu ? ….. Parce qu’on à inventé le parfum !

Hum… bon voila… c’était le petit quart d’heure historique sur It’s Her Mess. (Je vous soupçonne de penser que la frustration causée par le manque de publication sur le blog a créé des lésions irréversibles sur mon petit cerveau. Rassurez-vous il n’en est rien. En même temps vous avouerez que ce n’est pas une anecdote facile à placer… **** En même temps vous pourriez aussi vous dire que j’aurais pu m’abstenir…. **** Certes.)

Je parle, je parle mais venons en au fait ! J’étais donc avec cette gentille dame du service commercial de Fragonard et elle m’expliquait très gentiment les supers ateliers de création de parfums que je pouvais proposer à mes clients… bla bla… Mais moi, je n’avais qu’une envie c’était de voir ses produits.

Mais c’est bredouille que je suis repartie de son stand pour me diriger vers celui de l’un de mes prestataires que je connais bien. Il ne m’a pas fallu plus de 5 secondes pour repérer la jolie boite toute fleurie, remplie d’un parfum et d’un savon gentiment posée sur son stand à elle. Dès qu’elle m’a vue faire les yeux doux à son Fragonard elle m’a lâché un « Hmm… je vois… bouge pas je reviens ! » Et c’est la mimine chargée de deux de ces boites qu’elle est revenue en moins d’une minute ! Gagné ! Elles étaient copines !

C’est ravie que j’ai ramené mon joli assortiment à la maison et franchement, je n’ai pas été déçue ! Je savais que la senteur de l’année était le Jasmin et j’étais vraiment ravie car j’adore littéralement l’odeur de cette fleur. (Je dois donc vous avouer que j’ai tout de même fait un petit peu la moue en voyant que c’était du Pois de Senteur qui m’avait été offert.) Je ne connaissais pas du tout cette odeur mais franchement… C’est divin. J’ai tout de suite accroché avec l’odeur dégagée par la boite et le savon sent vraiment bon.

Le parfum ? Un coup de cœur. Je n’ai jamais vraiment craqué à proprement parlé pour un parfum. Je porte le Miss Dior au quotidien et je l’aime mais bien voila tout. Mais la… C’est comme si ce parfum régissait parfaitement avec ma peau. Et pour me conforter dans mon idée, j’ai été gratifiée de plusieurs « Salut **mouah*** *** mouah*** Hmmmmm tu sens bon !! ».

L’odeur est florale et légère, elle est fruitée mais surtout, elle n’a rien de girly ni d’écœurant ce qui est très important pour moi. (Je préfère les parfums d’homme c’est vous dire à quel point je déteste les parfums de « Femme » trop entêtants ou sucrés. Avant je portais Dior Homme qui est particulièrement poivré avec des pointes de Cacao c’est vous dire !)

Si vous ne connaissez pas Fragonard, je vous invite donc à vous pencher sérieusement sur la question car les prix ne sont vraiment pas excessifs. Et puis il faut bien avouer que ça a un côté agréable de sortir des sentiers de distribution spécialisés des parfumeries !

Alors ? Ca vous tente ?

Bonne journée !

DIY – Veste Michelle – République du chiffon

Veste Michelle RDC - Its Her Mess (5)Bonjour !

Je commence cette semaine par un gros paquet d’excuses joliment présentées dans une belle boîte bien emballée ! Vous l’aurez compris, ma semaine à été « légèrement » compliquée… Tellement compliquée que j’en ai presque la gueule de bois en ce lundi matin. Je ne cherche pas d’excuses à mon absence, loin de la. Je vous les présente juste. Les excuses.

Choses faites donc je peux reprendre ma vie de blogueuse ou je l’avait laissée, et j’ai hâte de vous présenter tous ces articles que mon cerveau blogueur fou en manque d’articles vous a concocté.

Premier weekend depuis le début d’année ou j’ai enfin pu dépoussiérer ma machine à coudre qui commençait sûrement à croire (elle aussi) que je l’avais lâchement abandonnée.  Depuis que je couds, j’avais très très TRES envie de me faire un blazer ou une veste. Mais je dois vous avouer que j’étais un peu frileuse. Ce n’est pas comme si confectionner une veste, doublée en sus, paraissait un peu compliqué pour une couturière aussi novice que moi.

Mais rien ne me fait peur ! mouahahaha ! J’ai déniché sur le super site de République du Chiffon une veste un peu garçonne exactement comme je voulais, doublée, mais qui a surtout le mérite d’être détaillée pas à pas sur le site ! Ne me pensant pas plus bête qu’une autre, je me suis donc dit qu’avec toutes ces explications je devrais y arriver !

J’ai donc commandé ma petite pochette patron (J’ai d’ailleurs a-do-ré cette jolie pochette avec le petit livret d’explications et l’étiquette à coudre « RDC, cousu main »… trop la classe !)

Et je me suis lancé dans cette veste avec une amie à moi (oui oui on fait des ateliers chinois à la maison maintenant, en mode réunion de machines à coudre) mais je dois vous avouer que c’était il y a un sacré moment… Ma veste est restée épinglée sur son buste à prendre la poussière jusqu’à ce que je décide de la terminer sur un coup de tête ! (Oui car ma règle du : « Pas de nouveaux projets avant d’avoir fini celui entamé » est toujours en vigueur.)

Pas de grandes difficultés à noter dans la réalisation. Les explications son top, les photos vraiment explicites et le rendu est vraiment génial !

 Je dois vous avouer que je la porte fièrement cette veste ! J’ai choisi un tissu crêpe que j’avais déjà travaillé en taupe et que j’avais adoré. (Un régal à travailler…) Et un joli tissu provençal pour la doublure !

 Qu’en pensez-vous ?

 Bonne semaine et bonne journée !

 

Veste Michelle RDC - Its Her Mess (6)

Veste Michelle RDC - Its Her Mess (4)

Veste Michelle RDC - Its Her Mess (3)

Veste Michelle RDC - Its Her Mess (2)

Veste Michelle RDC - Its Her Mess (1)

Veste Michelle RDC - Its Her Mess (7)

Veste Michelle RDC - Its Her Mess (8)

Veste Michelle RDC - Its Her Mess (9)

 

Mon cours de cuisine à l’atelier des chefs – Tarte fine aux oignons doux à la pomme gambas chips de jambon cru

Tarte fine aux oignons doux à la pomme gambas chips de jambon cru - Mon cours de cuisine à l'atelier des chefs (2)

Bonjour !

 De retour avec plein de choses à vous raconter puisque ce weekend j’ai eu la chance d’assister à un cours de cuisine à l’Atelier des chefs d’Aix en Provence ! Un vrai régal dans tous les sens du terme ! Je ne peux pas m’empêcher de remercier à nouveau mes beaux parents pour ce merveilleux cadeau qui ne m’a donné qu’une irrésistible envie, celle d’y retourner au plus vite !

 J’avais délibérément choisi un cours axé sur des techniques de cuisine plutôt que sur un plat en particulier. Au programme, une entrée un plat et un dessert en 1h30 chrono ! Autant vous dire qu’il ne fallait pas dormir ! Nous étions une dizaine à être accueilli par un chef résident vraiment génial, pédagogue, marrant et prêt à répondre à toutes nos questions ! Il n’en fallait pas moins pour dynamiser un groupe de 10 personnes un peu timides en ce samedi matin !

 Au programme donc : Tarte fine aux oignons doux à la pommes, gambas et chips de jambon cru, Noisette de bœuf aux échalotes et vin rouge, écrasé de pommes de terre, et Crémeux chocolat poire et fleur de sel, crumble noisette… Que du bon miam miam !

Nous avons donc appris à déglacer, vanner, ciseler, faire une julienne j’en passe et des meilleures !

 Malheureusement je n’ai pas eu la chance de rester manger avec toute l’équipe mais le chef nous avait préparé un sac parfaitement adapté pour tout ramener à la maison ! L’Homme à savouré croyez moi !

Je ne manquerais pas de vous présenter toutes ces jolies recettes au plus vite. Et je commence par l’entrée bien entendu ! La Tarte fine aux oignons doux à la pomme gambas chips de jambon cru ! Un vrai régal ! Retrouvez la recette ici et régalez-vous ! Le mélange oignons pommes est une tuerie, les chips de jambon cru à tomber par terre et les gambas se mêlent parfaitement à tout ce petit monde !

Vous m’en direz des nouvelles !

Tarte fine aux oignons doux à la pomme gambas chips de jambon cru - Mon cours de cuisine à l'atelier des chefs (6)

Tarte fine aux oignons doux à la pomme gambas chips de jambon cru - Mon cours de cuisine à l'atelier des chefs (1)

Tarte fine aux oignons doux à la pomme gambas chips de jambon cru - Mon cours de cuisine à l'atelier des chefs (3)

Tarte fine aux oignons doux à la pomme gambas chips de jambon cru - Mon cours de cuisine à l'atelier des chefs (4)

Tarte fine aux oignons doux à la pomme gambas chips de jambon cru - Mon cours de cuisine à l'atelier des chefs (5)

 

La tenue de la semaine #68

La tenue de la semaine #68 - It's Her MessBonjour !

Je pense qu’au fond on est tous pareil. Lorsqu’on est grand on préférerait être petit. Lorsqu’on est trop maigre on préférerait avoir des formes, lorsqu’on a les cheveux bouclés, on les préféreraient lisses et lorsqu’on a les yeux marron ont les voudraient vert ou bleu.  Ce qui, je pense aussi, nous amènent indéniablement à un comportement humain certes mais très idiot tout de même. Faire comme si on pouvait l’avoir, naturellement. Non non je ne suis pas en train de juger toutes ces femmes aux chevelures bouclées magnifiques qui débarquent chez le coiffeur pour un lissage permanent dans l’espoir d’obtenir un jour la chevelure de Jennyfer Aniston. Qui suis-je pour juger ? Je fais pareil.

Et aujourd’hui ce pantalon que je vous présente, c’est un peu ça. Je nourris l’espoir qu’un jour, je pourrais être ce genre de fille qui porte un pantalon parfaitement ajusté aux hanches et aux fesses mais qui laisse simplement deviner les jambes. Du genre un peu ample mais qui finalement est parfaitement ajusté.

Bon sauf que pour ça, il faudrait que j’arrête toute activité sportive, les schokobons, les apéros, le chocolat, et probablement que je demande à ma mère que me mettre un peu plus d’elle dans mon ADN. Et puis franchement, même dans du 36 ça ne m’arrive pas alors autant que je me fasse tout de suite à l’idée que les pantalons de l’intégralité du réseau de distribution de prêt-à-porter mondial est mal foutu. (La prochaine étape sera probablement d’accepter le fait que Blake Lively n’a que des extensions et que, de fait, je n’aurais jamais les mêmes cheveux qu’elle. Mais ça, c’est prévu pour plus tard.)

Tout ça pour vous dire que j’ai flashé sur ce pantalon Ikks en solde et que si je m’écoutais, je ne parlerais que de lui. Cela fait assez peu de temps que je porte des pantalons d’une autre couleur que noir ou jeans, mais depuis que j’ai commencé, c’est un monde qui s’ouvre à moi ! Et ce pantalon en fait partie.

En ce qui concerne les chaussures, je vous dois probablement une explication… (Quoi ? Vous ne les trouvez pas superbe ? Et ce prix vous l’avez regardé ?) Alors oui… je sais… Elles sont littéralement « aérées », et oui… je sais AUSSI qu’on ne peut absolument pas envisager de les porter autrement que pieds nus… Je me doute également que toutes celles qui n’habitent pas dans le sud et pataugent dans la neige et la pluie doivent bien rigoler… mais franchement… elles sont faites pour cette tenue ! Et puis j’ai mis un pull pour compenser ! Héhé ! Joli ce pull non ? Intemporel, en solde et d’un très joli rouge ! Et pour terminer cette tenue, un perfecto noir (en solde également) et un sac rouge pour rappeler le fameux pull.

 Coté musique, une chanson bien connue ces derniers temps mais que j’ai adoré redécouvrir dans sa version originale. Tove Lo, stay High.

Belle journée et bon courage !

Hep Hep Hep ! Par ici la tenue de la semaine !

Pull petit bateau – 42 €

Perfecto Even & Odd – 25 €

Pantalon IKKS  – 48 €

Sandles Zara – 29 €

Sac Asos – 39 €

Escarpins Zarra – 29 €