Huile suprême pour cheveux Phyto – Mon petit écart de conduite

Huile suprême phyto - It's Her Mess

Bonjour !

Aujourd’hui je dois vous avouer quelque chose. Un truc dont je ne suis pas fière. Quelque chose de mal, de vilain. J’ai accueillis dans ma salle de bain une nouvelle huile pour cheveux. L’Huile suprême de Phyto. Mais avant que vous ne vous offusquiez et que vous ne me jetiez des tomates OGM à la figure, il faut que je vous explique. Tout cela s’est produit de façon totalement indépendante de ma volonté.

L’autre jours alors que je me baladais dans un centre commercial avec mes collègues j’ai pris le rique de pénétrer dans mon ancien temple. La Parapharmacie. Depuis que j’ai considérablement réduit les produits que j’utilise et que j’essaie de n’acheter que du bio, je fuis les parapharmacie comme une junkie en sevrage. Mais il me fallait racheter du déo (bio donc mais vendu essentiellement en para.) Tel le moine en pèlerinage j’ai donc traversé les interminables allées en recherche du précieux, sans regarder ailleurs… on ne sait jamais.

Mais au moment de traverser le rayon cheveux s’en était trop. René Furterer, Phyto et tous leurs amis… la… tristes… abandonnés…. Je me suis donc penchée sur le Secret de nuit qui est MON produit préféré de tous les produits préférés.

Actuellement j’utilise le Nuit Capillaire de Rene Furterer. Et j’en suis plutôt satisfaite même si je n’ai qu’une hâte, celle de racheter le secret de nuit de Phyto. Bien quei j’ai quasiment stoppé l’utilisation de tous mes produits cheveux, mon rituel du soir persiste. D’une parce que j’y trouve un réel effet. De deux parce que j’aime me coucher avec les cheveux qui sentent bon. De trois parce que j’adore ce rituel après m’etre brossé les cheveux cela les discipline. Et de quatre parce que même si je vouslais arrêter, je devrais finir le tube que j’ai déjà depuis une éternité et qui promet encore quelques longues semaines de vie devant lui.

Et c’est donc en plein milieu de ce moment de faiblesse, tel le petit lapin dans la forêt… que je me suis violemment fait attaquer par une très gentille représentante Phyto qui a tenté de me convaincre que ses produits étaient les meilleurs. Je l’ai stoppée tout de suite. « Ne vous fatiguez pas… vous parlez à une accro de Phyto… » Elle m’a alors regardée avec des yeux compatissants et à été plutôt surprise de m’entendre dire que j’avais cessé d’en acheter pour me consacrer au bio. J’ai donc appris que les produits phyto sont composés pour la plupart de 99% d’actifs d’origine végétales et naturels .  Sans silicone, et avec du parfum 100% naturel. (Bon. Je note.)

Et comme une junkie à une autre elle m’a soufflé tout bas : « Psssssst… ne bougez pas… je vais vous faire un petit cadeau…. » (Ma parole ceci n’est pas un mensonge, croix de bois croix de fer !) Elle est donc revenue de la réserve, une petite boite blanche à la main et je suis donc repartie avec un spray pour cheveux totalement gratuit.

Bon, le côté négatif c’est qu’il me semble que cette dame avait des problèmes de vue. Elle m’a offert un soin pour cheveux bouclés, secs, épais et indisciplinés. Mes cheveux à moi son plutôt secs certes mais extrêmement fin et raides comme des piquets. Mais bon…

Le côté positif c’est que malgré tout ça, cette huile est à la hauteur des attentes que l’on peut avoir d’un produit Phyto. Un spray extrêmement diffus qui permet une application très légère, une odeur géniale. Un produit qui ne graisse pas et n’alourdit pas lorsqu’on le porte sans rinçage. En soin, il s’avère extrêmement facile à rincer même sur cheveux fins. Et l’effet ? Et bien parfait. Des cheveux doux, brillants, disciplinés et qui sentent bon.

Que demander de plus ?

Belle journée !

Brosses Tek – Ma révélation capillaire

Brosse Tek - ma révélation capillaire

Bonjour !

Cela fait déjà quelques semaines que j’ai adopté ces deux petites dans ma salle de bain. Je dois vous avouer que j’étais plus qu’impatiente de vous parler de ces deux petites merveilles.

On ne croirait pas comme ça mais le choix de sa brosse à cheveux est essentiel. Je vous en avait déjà touché un mot dan le commandement du cheveu parfait n°7 mais je ne pouvais pas décemment vous taire l’apparition de ces petites merveilles dans ma salle de bain.

Jusque la je me contentais (assez mal mais je m’en contentais tout de même…) d’une brosse en poil de sanglier Babyliss que j’avais acheté à 6 ou 7 € dans une grande surface. Malheureusement cette dernière était bien trop petite pour ma longueur de cheveux et de plus elle ne démêlait vraiment pas suffisamment ! Et cerise sur le « pompon », cette brosse était un véritable enfer à laver. Étant donné que je lave ma brosse à chacun de mes shampoings… Je partais inévitablement pour 2 jours sans pouvoir l’utiliser. Pas très pratique me direz-vous.

J’ai donc investigué auprès de ma copine Bio car je savais qu’elle avait investi dans une brosse il y a peu et qu’elle en était très satisfaite. Elle m’avait précisé que sa brosse était en bois. Il n’en fallait pas plus pour piquer ma curiosité.

Nous nous sommes rendu dans un palais de la tentation (une boutique bio absolument satanique tant le rayon cosmétique y est dodu…) et j’ai adopté ces deux petites.

Je vous confirme donc que cette brosse est en bois. Même les petits pics sont en matière naturelle. Cette brosse est un pécher. Elle vous soudoie le cuir chevelu en lui faisant un joli petit massage douillet, elle se lave et sèche en un instant, elle démêle et adoucit les cheveux. Enfin je l’aime quoi. Petit bémol sur le peigne (Qui est très bien hein ne vous méprenez pas), il est juste un petit peu violent du pic le petit. Un coup de peigne malencontreux qui dérape sur votre épaule et vous êtes griffés comme en pleine savane !

Non.. plus sérieusement, s’il y a un achat beauté que je vous conseille en cette rentrée… c’est bien cette brosse. Elle est agréable, pas si chère que ça (comptez une vingtaine d’euros), issue d’une foret soumise au développement durable, légère, facile à laver et tellement bonne en massages……

Convaincus ?

Belle journée !

Les dix commandements du cheveu parfait #6

Les dix commandements du cheveux parfait #6 - L'usage des engins de torture tu modereras - It's HEr MEssBonjour !

De retour pour entamer la seconde partie des 10 commandements du cheveu parfait ! Et celui-là, je sais d’avance qu’il ne va pas plaire à certains….

L’usage des engins de torture tu modéreras.

Alors certes, je sais, un cheveu brushé, lissé ou bouclé, une frange bien gonflée ou de superbes anglaises ça change tout. Certes, il n’est pas évident de se balader avec le cheveu froissé, dérangé ou tout fou. Certes, vous n’avez pas envie d’arriver au travail avec un « ouais je sais j’suis pas coiffée on dirait que je sors du lit » écrit sur votre front.

Rassurez-vous, je n’irais pas jusque là.

Il y a quelques années j’avais les cheveux très courts. Autant vous dire qu’il m’était impossible de sortir sans un bon brushing ou un coup de lisseur en express. Puis il y a eu les rajouts, avec l’obligation de lisser mes cheveux ou de les boucler pour fondre mes extensions dans la masse. Les cheveux extra longs, le carré plongeant… j’en passe et des meilleures ! Puis j’ai tout arrêté. Tout. Le comble c’est que juste avant ça, j’avais investit dans un super lisseur de la mort qui tue qui, perché sur son étagère, trépigne d’envie que je l’utilise.

J’ai commencé par arrêter le lisseur. Puis j’ai laissé sécher mes cheveux à l’air libre, et j’ai même cessé de les démêler une fois mouillés après mon shampoing. Et petit à petit je me suis habituée à la version « naturelle » de mes cheveux, j’ai appris à les faire sécher de façon à ce qu’ils tombent bien, à les soigner en fonction de leur ondulation naturelle. Progressivement ils ont repris pas mal de volume et ont poussé rapidement. Et finalement, mes cheveux au naturel me plaisent beaucoup.

Je ne vous cache pas adorer me boucler les cheveux de temps en temps, que ma mèche à sévèrement besoin d’être dressée certains matins, et que je ne me fais pas un petit lissage pour le plaisir quand l’envie me prend. Mais attention ! Je modère !

Pour le sèche cheveux, je ne l’utilise qu’à froid et la tête à l’envers. J’essaie toujours de l’éloigner un maximum de mes cheveux. Pour la marque peu importe, tant qu’il peut souffler du froid !

Les dix commandements du cheveux parfait #6 - L'usage des engins de torture tu modereras - It's HEr MEss 2

Pour ce qui est des plaques par contre je me suis payé la Ferrari des lisseurs. Le GHD. Je vous accorde que cet engin a un nom de drogue, mais nous n’en somme pas loin. Ce lisseur est magique… Il fait des boucles magnifiques et mes cheveux lissés le restent pendant au moins trois jours ! Même en faisant une tresse le soir pour dormir. Mon compte est resté lissé un bon moment lui aussi d’ailleurs… héhé (Comptez 115€ en moyenne)

Autre chose, si vous ne pouvez pas vous résoudre à ne pas vous coiffer, tentez de dompter votre crinière avec des produits adaptés. De la mousse pour les boucles, de l’huile pour les cheveux frisés et du shampoing sec pour donner du volume aux cheveux lisses et fins ! Et surtout… assumez la nature de vos cheveux ! (référence au commandement n°1 !)

D’ailleurs ? vous avez révisé vos 5 premières leçons récemment ?

Allez hop hop hop ! On reprend les bonnes habitudes à la rentrée !

#1 – La nature de tes cheveux tu respecteras

#2 – Tes cheveux tu hydrateras

#3 – Régulièrement tes cheveux tu couperas

#4 – Des shampoings tu n’abuseras pas

#5 – Le volume tu cultiveras

Bonne journée et soyez gentils avec vos cheveux !

Défi : des cheuveux parfaits dans une semaine !

Défi - Des cheveux parfaits dans une semaine - It's Her Mess

Bonjour !

Dieu sait que le lundi n’est définitivement pas ma journée. Par contre s’il y a bien quelque chose que j’aime dans le lundi, c’est que généralement, j’ai de beaux cheveux. Non pas que mes cheveux se soient bien reposés ou quoi… C’est juste que le weekend j’ai le temps de m’occuper d’eux et de les chouchouter. Et que généralement, c’est le résultat d’une semaine ou mes cheveux ont suivi mon programme, presque devenu une routine à mon insu. Alors pour ne pas que vous soyez en reste, je vous ai préparé un programme pour afficher une crinière de rêve dans 7 jours.

J’ai choisi 7 jours car actuellement, je me lave les cheveux une fois tous les 6 ou 7 jours. Je vous ai déjà parlé de mon objectif de diminuer à un nombre un minimum mes shampoings et le nombre de produits que j’utilise. C’est parti pour 7 jours pour chouchouter sa tignasse !

J – 1 – On repars de zéro : Commencez par laver vos cheveux. Démêlez bien vos cheveux avant votre shampoing puis lavez votre brosse avec du shampoing. Lavez ensuite vos cheveux avec du shampoing Bio. Ne frottez pas trop fort votre cuir chevelu, contentez-vous de le massez (Sinon vous risquez de favoriser la production de sébum par votre cuir chevelu.) Personnellement je n’utilise pas de démêlant ou d’après-shampoing mais vous pouvez encore en utiliser si vous le souhaitez.

J – 2 /3 : Profitez de vos cheveux propres ! On profite de sa tignasse et on entretiens sa propreté ! On évite de les attacher trop serrés sur la tête ce qui favorise que les cheveux regraissent plus vite. Soyez assidues et brossez vos cheveux correctement.

J – 4 : On rafraichi le tout : Utilisez du shampoing sec ou comme moi de la maïzena. Au début de votre toilette, renversez votre tête au dessus de votre douche ou baignoire et appliquez de la maïzena sur vos racines. Faites attention à bien en appliquer de façon homogène. Laissez agir le temps de votre toilette et brossez vos cheveux la tête à l’envers puis à l’endroit pour bien ôter tout le surplus de maïzena. Normalement vous devez pouvoir rester les cheveux détachés comme au jour 2 ou 3.

J – 5 : On prépare le shampoing ! Brossez toujours méticuleusement vos cheveux. Votre brosse doit contenir un peu de Maïzena et redonner de la fraicheur à vos cheveux. (Je dois vous avouer que c’est tout de même le jour le plus dur…) Le soir, brossez vos cheveux puis appliquez l’Huile de votre choix sur vos longueurs. Personnellement, j’utilise de l’huile de monoï, d’olive ou d’amande douce. Tressez vos cheveux et dormez avec ou passez votre soirée avec si vraiment vous préférez vous lavez les cheveux le soir.

J – 6 : Le matin de la libération ! C’est le jour J ! Lavez vos cheveux avec du shampoing Bio. N’hésitez pas à faire deux shampoings, toujours en se contenant de masser votre cuir chevelu (sans le violenter donc…) Et rincez les abondamment. (Surtout si vous n’avez pas l’habitude d’utiliser de l’Huile en masque.) Lavez bien vos longueurs !

Et normalement la… vous allez m’adorer !

Bonne semaine et bon défi !

 

Les shampoings Bio au banc d’essai

Les shampoings bio au banc d'essai - It's Her Mess (1)

Bonjour !

Aujourd’hui je vous parle de shampoings Bio. S’il y a bien une chose que je peux dire sur les shampoings Bio c’est que je n’ai pas encore trouvé mon idéal. J’en ai essayé beaucoup et j’avais envie de vous faire partager mon avis sur tous les shampoings Bio que j’ai essayé. Et il y en a.

Il faut dire qu’à la base je parts de loin ! Même lorsque j’étais encore noyée dans l’océan des shampoings non Bio il m’a fallu une éternité pour finalement m’arrêter sur les Klorane. Je m’étais imaginé qu’une fois le choix réduit par les labels Bio, je me déciderais en un rien de temps. Il n’en ai rien. Je me noie dans un verre d’eau.

Il faut dire qu’il y a tout un tas de critères qui rentre en compte dans mon cahier des charges. (Oui j’ai un cahier des charges pour mes shampoings et alors ?!) Efficacité, Texture, Senteur, Prix, Accessibilité… (Oui oh ça va hein ! On a tous nos petits TOC… ) *** Imaginez mon désarroi quand j’observe l’homme de la mousse plein la tête, un œil fermé, me dire « Bah quoi ? Le Tahiti douche ça lave les cheveux pareils non ?! »   Hum Hum…

Bref ! Je suis névrosée mais c’est rien que pour votre plus grand plaisir !

Parlons shampoings maintenant (enfin sérieusement je veux dire.) Plus précisément parlons du Shampoing vivifiant bio au Kiwi de Labell. Je l’ai acheté parce que je voulais a tout prix acheter mon premier shampoing bio. Et c’est après une recherche acharnée 10 minutes plantée comme un piquet devant le rayon des shampoings de mon supermarché, que j »ai enfin aperçu ce shampoing bio, la tout petit, seul et caché. Je l’ai testé et en voici mes conclusions : Il est très bien, frais, rend les cheveux légers… mais c’est un shampoing de mec.

Ensuite j’ai testé le shampoing doux de Marilou. Je l’ai adoré ! Pas très cher, très efficace, packaging au top. En plus mon amie coiffeuse Bio m’a assuré que sa composition était très bien ! Seul bémol, je ne le trouve que dans un magasin qui est difficile d’accès pour moi.

Mon amie Léa m’a fait découvrir le shampoing au Karité de Lovéa. J’ai vraiment adoré ce shampoing aussi ! Il a une odeur que j’aime beaucoup et il est très efficace, il nourrit et donne de la densité aux cheveux. Je ne l’ai pas racheté pour deux raisons. La première c’est que je sais qu’il y a quelques produits pas très bon pour les cheveux dans sa composition. La seconde c’est que Léa m’a donné un autre shampoing pour que je l’essaye.

Celui dont je vous parle c’est le shampoing K pour Karité. Une odeur très agréable ici aussi (mais je ne suis pas persuadée qu’elle convienne à tout le monde). Par contre il mousse très peu et je ne suis pas fan de son packaging !

Les shampoings bio au banc d'essai - It's Her Mess (2)

Hier je suis donc allez racheter du shampoing. Mon premier réflexe à été de me rendre dans le corner parapharmacie. Autant vous dire que j’ai fais chou blanc. J’ai eu plus de succès au rayon shampoings ou j’ai d’abord été très contente de retrouver mon Lovéa au Karité. Et puis je me suis dit que peut être… peut être le shampoing doux verveine citron de So Bio Etic qui se tenait a coté tout fièrement sera mon shampoing idéal.

Et vous ? Vous avez des shampoings Bio à me conseiller ?

Très belle journée !

Les dix commandements du cheveu parfait #5

Commandement n°5 - Le volume tu cultiveras - It's Her MessBonjour !

Me voici de retour avec un commandement du cheveu parfait ! Ça faisait longtemps ! Il faut dire que le temps passe à toute allure et que je ne manque pas d’idées pour me tenir occupée. J’ai d’ailleurs profité du weekend pour bricoler le blog et vous permettre maintenant de naviguer à travers les différents menus du site !

Dans la série des cheveux parfaits je vous parle aujourd’hui du volume ! Je fais partie de cette catégorie de personne qui à assez peu de cheveux et à qui les coiffeurs disent généralement : « C’est fou ce qu’ils sont fins ! ». Enfin je faisait. car depuis deux ans maintenant, j’ai mis mes cheveux en « jachère ».

Je travaille au quotidien pour que ma tignasse soit la plus naturelle possible et qu’elle prennent en volume et en force. Voici quelques conseils pour travailler le volume de ses cheveux…

Les solutions à long terme :

- On évite les engins de torture. On laisse ses cheveux tranquilles, dans la mesure du possible, on les laissent sécher naturellement, on espace ses shampoings et on utilise au maximum des produits naturels. Coupés régulièrement, vos cheveux vont reprendre du poil de la bête, se casser moins facilement et être plus résistants.

- On travaille sa coupe. Si comme moi vous avez les cheveux fins, évitez de dégrader votre coupe. Garder une bonne masse de cheveux et harcelez votre coiffeuse pour lui faire comprendre que travailler et moderniser une coupe ne veux pas forcément dire tailler dans la masse !

Les solutions à court terme :

- Si vous êtes en crise de volume ou si vous n’imaginez pas laisser vos cheveux sécher naturellement, séchez vos cheveux la tête en bas. Cela va donner du volume à vos cheveux et éviter qu’ils ne re-graissent trop vite en se collant à votre cuir chevelu.

- Brossez ! Et oui ! en brossant vos cheveux matin et soir avec une brosse propre et dans tous les sens, vous allez donner un réel volume à vos cheveux et les rendre très brillants.

- Ayez les cheveux sales. Non je n’ai pas complètement perdu la raison. En espaçant vos shampoings, vous allez donner plus de matière à vos cheveux. Surtout si vous utilisez du shampoing sec !  Le shampoing sec enrobe votre cheveu et lui donne de la matière.

Et voila !

 

Bonne journée et bonne mini semaine !

Les dix commandements du cheveux parfait #7

Commandement du cheveux parfait 7 - It's Her MessBonjour !

C’est l’heure du commandement du cheveu parfait n°5 ! Il s’est presque fait attendre ce petit ! A l’image de tous ses frères et sœurs il est ESSENTIEL. Et comme tous les commandements du cheveu parfait je me dis à chaque fois que j’aurais dû commencer par celui là.
La brosse. J’ai longtemps boudé la brosse et me contentais presque d’un bon démêlage après mon shampoing. J’ai toujours trouvé qu’après avoir été brossés les cheveux ressemble à un kiki qui aurait les cheveux longs. Et dès que l’on a des boucles… horreur ! La brosse tel le bulldozer détruit toutes les jolies anglaises sur son passage…

Mais depuis un long moment maintenant mes cheveux sont brossés matin et soir. La brosse c’est la vie. Le brossage permet non seulement de démêler les cheveux mais à également pour rôle de répartir le sébum présent sur le cuir chevelu sur les pointes. Cela permet d’avoir les racines moins grasses de protéger et hydrater les longueurs. En passant la brosse dans les cheveux on enlève également toutes les saletés et la pollution accumulés dans la journée.

Voici donc trois astuces indispensables pour bien dompter la brosse à cheveux !

1 – On choisit sa brosse : On privilégie les matières naturelles. Poils de sanglier pour les cheveux ondulés ou lisses. Une brosse plate de préférence. On en trouve de vraiment très abordables dans les grandes surfaces. Pour utiliser sur cheveux mouillés ou sur cheveux bouclés on privilégie les peignes à dents assez espacées en bois, ou en ivoire par exemple. Adaptez la taille de votre brosse en fonction de la longueur de vos cheveux.

2 – On brosse avec précaution : Évitez de trop brosser votre cuir chevelu car cela peut stimuler les glandes de votre cuir chevelu et favoriser la production de sébum. N’hésitez pas à compter vos coups de brosse pour vous assurer de brosser assez. (On dit qu’il faut compter jusqu’à 100…. oui je sais autant dire une demi éternité.) Brossez dans tous les sens. En arrière, la tête à l’envers, tout à gauche, tout à droite… En faisant ça vous allez donner un beau volume à vos cheveux. Si vous avez l’air d’un cocker après ça, vous pouvez les nouer dans une pince en les enroulant… le temps de vous brosser les dents pas exemple ! N’utilisez jamais de brosse sur cheveux mouillés car ils sont fragilisés mais privilégiez le peigne. Pour enlever les nœuds on commence par les pointes, sans jamais forcer. On remonte à la nuque jusqu’aux pointes puis on brosse toute la chevelure.

3 – On nettoie sa brosse : Enfin… Une étape essentielle que l’on néglige tellement ! Et pourtant ! Vous imaginez ? Toutes ces poussières ? Tous ces cheveux sales ? Cette brosse si cracra que vous utilisez même pour brosser vos cheveux tous propres ! Alors on enlève tous les cheveux qui restent sur la brosse et on la nettoie bien proprement régulièrement avec (dans l’idéal) du bicarbonate de soude, ou du shampoing bio. Pensez à bien la rincer, et laissez la sécher à l’air libre.

Alors soyez sage et brossez-vous bien les cheveux !

Bonne journée !

Tie and Dye – an other day

Tie and Dye an other day - It's Her Mess

Bonjour !

J’imagine que je n’ai pas besoin de vous préciser que mes cheveux et moi c’est toute une histoire. Je suis en perpétuelle recherche d’un résultat qui puisse me satisfaire et croyez-moi ce n’est pas évident. Ma maman étant coiffeuse elle s’occupait de me faire des mèches blondes aussi régulièrement que je le souhaitais. J’arborais alors un joli blond doré sur des cheveux très longs.

Mais des extensions, un lissage quasi quotidien et une coiffeuse pas très inspirée plus tard et je me suis retrouvée avec très  peu d’épaisseur de cheveux très abimés.

Il y a deux ans j’ai pris la décision de couper tous mes cheveux et d’arrêter les mèches. 2 ans j’ai tenu deux ans. Mes cheveux ont poussés. Mes mèches ont commencé à disparaitre. Et l’hiver passant par la, mes cheveux ont foncés et mon blond a vraiment commencé à me manquer terriblement. Ma hantise de la nana fadasse sans gouts et sans saveurs m’a rattrapé. Mais hors de question de retomber dans la dictature du cheveu méché toutes les trois semaines, des racines foncées horribles et surtout pas les moyens ! A raison d’une centaine d’euro par rendez-vous chez le coiffeur autant vous dire que ce n’est même pas la peine d’y penser.

Tie and Dye an other day - It's Her Mess (4)

Alors je me suis tournée vers le Tie and Dye. Non pas que je n’ai pas longuement hésité… Littéralement figée par la peur de me retrouver avec des cheveux que l’on pourrait croire trempés dans de la javel. Mon cauchemar ? Une démarcation ultra tranchée entre le ton naturel de mes cheveux et la décoloration.

J’ai donc demandé à ma super coiffeuse de me faire un bébé Tie and Dye. Un ton pas plus. D’autant plus que mes pointes sont encore blondes de l’époque où je décolorais mes cheveux !

Quelques heures passées entre filles, une tasse de thé dans une main et ma chevelure dans l’autre je ressors avec une crinière parfaite ! Le résultat est très discret et vraiment naturel. Le blond sur mes pointes est ravivé, et mon visage est illuminé ! (Et je dis une fois de plus merci à me chère Floriane d’être si patiente et compréhensive avec mes TOC (Troubles Obsessionnels Capillaires).

Tie and Dye an other day - It's Her Mess (3)

Tie and Dye an other day - It's Her Mess (2)

En conclusion : Si vous souhaitez éclairer et illuminer un peu votre teint en cette fin d’hiver mais que vous n’avez pas envie de faire des mèches optez pour le Tie and Dye. Faites très attention à ne pas faire plus qu’une teinte de différence entre votre base et le résultat final. Divisez en quatre la longueur de votre cheveu. Le dernier quart doit être décoloré mais ne dépassez jamais la moitié du deuxième quart de votre cheveux. Enfin évitez d’opter pour cette coiffure si vous avez les cheveux très raides ou lissés.

En tout cas je suis vraiment très contente du résultat !

Je vous souhaite une bonne journée !

Le pas tout à fait Bio mais pas loin… shampoing sec Timotei

Shampoing sec Klorane - It's Her Mess

Bonjour !

L’inconvénient du shampoing sec c’est qu’une fois qu’il est rentré dans notre vie, il est impossible de s’en passer.

Je sais de quoi je parle. Non seulement il dépanne vraiment pour les matins de rien mais en plus, il rend les cheveux volumineux, frais et qui sentent bon. (Je dis « Matins de rien » je pense à :  » Tu te fiche de moi le réveil ? Tu mens, il n’est pas déjà 7h. Re-sonne plus tard et tant pis pour mon shampoing. »)
Toute la question réside alors dans un choix plus que stratégique…. quel shampoing sec ? J’en ai bien un en tête… Un vers lequel je reviens toujours et qui même si j’en achète d’autres en parallèle se fait un point d’honneur à toujours être là au cas où j’aurais besoin de lui. Il s’agit du shampoing sec à l’avoine de Klorane. (Le Rotopoudre… j’utilise ce mot juste pour le plaisir car je le trouve magique… Rotopoudre). Ce produit est très bien, il n’est pas très cher, il dure très longtemps et il est efficace. Mais d’un autre coté il ne sent pas particulièrement bon et si par malheur vous avez la main un peu lourde vous risquez de ressembler à Marie Antoinette jusqu’à votre prochain shampoing !

Mais il se trouve que le week-end dernier je me suis retrouvée en rupture de stock complète. Plus de Klorane, mais plus non plus de shampoing sec intermittent  (ceux que j’achète en plus du Klorane histoire de changer et qui sont généralement des sprays).

Je me suis donc arrêtée au rayon cosmétique de mon super marché histoire de voire quelles marques ils référençaient.

J’ai eu la grande surprise de découvrir que Timotei avait sorti son shampoing sec ! Mais pas n’importe quoi en plus ! Attention accrochez-vous bien : 0% Parabens, 0% Colorants, 0% Silicones ET…… à base de thé vert Bio ! (Enfin le dernier truc la ça veut un peu tout et rien dire !) Mais comme dirait mon amie Léa : « C’est quand même déjà ça ! ». Et effectivement je suis tout à fait d’accord, c’est un très bon début !

Coté test maintenant : C’est un spray donc de base je trouve ça génial. (Même si sur le papier ce n’est pas très écolo.) La bouteille est plus grande que toutes celles en spray que j’ai pu utiliser jusque-là (C’est à dire Dessange, Batiste et Klorane, 150 ou 200 ml), elle contient 250 ml. Le rendu est vraiment discret, je n’ai pas du tout les cheveux gris ou blancs poudrés. L’odeur est divine et dure longtemps ! Coté effet maintenant, je dirais qu’il fait le boulot, qu’il dure un peu moins longtemps que les autres mais qu’à la fin de la journée mes cheveux sont plus beaux qu’avec n’importe quel autre shampoing sec. (C’est à dire qu’ils n’ont pas l’air sec et fragilisés.). Coté durée de vie je ne peux pas encore vous le dire mais il n’ai pas non plus l’aire de descendre excessivement vite comme le Batiste par exemple. Coté prix ? 5,45 € ! Parfait.

En conclusion si vous croisez le chemin de ce shampoing pas tout à fait bio mais pas loin quand même, allez-y !

Bonne journée !

Les dix commandements du cheveu parfait #4

Commandement n°4 - Des shampoings tu n'abusera pas - It's Her Mess (1)

Bonjour !

Je suis ravie de vous retrouver pour ce premier article de l’année avec un commandement capillaire qui ne va pas vous laisser de marbre. Alors certes à première vue comme cela je ne vous apprends rien, les shampoings vous connaissez car personne n’y échappe (enfin j’espère !). Mais vous êtes-vous déjà vraiment penché sur la question ?

Alors voici quelques règles d’or à respecter pour que vos shampoings soient toujours synonymes de soin pour vos cheveux !

Premièrement on espace nos shampoings ! Le moins on en fait le mieux c’est ! Alors attention, je ne suis pas en train de vous dire qu’il faut fuir la douche comme la peste mais plutôt maitriser le rythme des lavages. Un shampoing tous les trois jours est un bon objectif à se fixer et largement atteignable par tout le monde ! Impossible ? Vous faites du sport tous les jours ou n’imaginez pas ne pas mettre votre tête sous l’eau ? Ok mais on adapte son shampoing et choisi un shampoing extra doux, quotidien ou pour bébé.

Deuxièmement, on adapte son shampoing à la nature de ses cheveux. C’est basique mais important ! Si vous ne trainez pas souvent dans les rayons des parapharmacies vous seriez étonnés de connaitre toutes les caractéristiques qui existent ! Cheveux sec, cuir chevelu sensible, abimés, volumateur… bref ! On a l’embarras du choix !

On est attentif à la composition ! On fuit à toute allure les shampoings bourrés de silicone qui empêche les cheveux d’être nourris par les soins. On surveille les composants tels que le Paraben par exemple… J’en profite pour râler sérieusement sur la marque Klorane que j’adore et que j’utilise depuis plus d’un an maintenant. Marque naturelle, qui travaille uniquement autour des plantes et qui trouve le moyen de nous mettre du Paraben dans son shampoing à la mangue. Pourquoi tant de haine ? Bref…

On masse ! Pensez à toujours bien masser votre cuir chevelu lors du shampoing. Cela stimule la croissance des cheveux ! Attention à ne pas agresser non plus la tête, on parle ici de petits massages tout doux !

On rince ! Le rinçage du shampoing est essentiel ! Il doit normalement durer deux fois plus longtemps que le shampoing lui-même !

Commandement n°4 - Des shampoings tu n'abusera pas - It's Her Mess (2)Ma sélection ?  Deux shampoings bio que l’on trouve en super marché (1 : Monoprix, 2 : Lovéa), puis deux shampoings vendus en parapharmacie (3 : René Furterer qui a une gamme ultra complète, 4 : Phyto qui est vendu un peu moins cher et qui se trouve être tout aussi efficace.)

Commandement n°4 - Des shampoings tu n'abusera pas - It's Her Mess (3)

Et enfin, qu’en est-il du shampoing sec ? Comme tous les cosmétiques il est à utiliser avec modération ! C’est selon moi une excellente solution pour apprendre à espacer ses shampoings petit à petit. (Et aussi pour les jours sans ou le shampoing est juste impossible et ou sortir dans la rue avec des cheveux aussi affreux est susceptible d’être puni par la loi.)

J’ai testé beaucoup de shampoings secs, des versions poudres et des versions sprays. Je préfère largement les versions spray mais fini toujours par revenir à la poudre de Klorane (5) qui n’est vraiment pas chère mais qui surtout, dure très longtemps contrairement aux bouteilles en sprays qui se vident en un rien de temps.

Pour l’application c’est très simple, on pulvérise à 15-20 cm des cheveux en visant les racines et avec parcimonie pour éviter de ressembler à Louis XVI. Attention à ne pas blanchir le cuir chevelu. On laisse poser 2 minutes et on brosse les cheveux. Les cheveux sont légers, frais, propres et super méga volumineux ! (Pour l’astuce, vous pouvez également utiliser du shampoing sec avant de réaliser une coiffure comme un beau chignon structuré par exemple. Le shampoing sec donne du volume et aide à faire tenir les cheveux !)

Mes chouchous en version spray sont don le Batiste(6) qui sent divinement bon et le Dessange (7) qui a un rendu vraiment impressionnant et qui se vend en super marché. (Le Batsite est vendu sur Asos et à Monoprix). Enfin, un shampoing sec Bio de la marque Lulu Organics qui est vendu sur le site  www.bazar-bio.fr mais qui est outrageusement hors de prix.

Voilà pour aujourd’hui ! Retrouvez les trois premiers commandements du cheveu parfait ici et n’hésitez pas à réagir !

Bonne journée !