Livre à lire #4 – Nous sommes tous féministes

 

Nous sommes tous féministes - It's Her MessBonjour !

Au programme aujourd’hui, un sujet qui me tiens à cœur depuis vraiment longtemps. (Certains de mes proches pourrons en témoigner.) Je vous parle du discours de Chimamanda Ngozie Adichie « We should all be feminists ». (Nous devrions tous être féministe… Dans le texte, pour ceux qui parlent un verigoudeingliche.) Il a été réalisé dans le cadre d’un congrès TEDxEuston sur le thème de l’Afrique : « Inspiring ideas about Africa ».

Je ne suis pas une féministe comme certains peuvent l’entendre. Si l’on me demandais de me définir je dirais probablement que je suis un bisounours élevée dans un monde de bisounours qui vit dans un UNIVERS de bisounours. Et dans mon monde à moi, l’injustice envers les femmes ou les remarques sexistes : c’est mal.

C’est un sujet qui m’intéresse sans que je ne puisse l’expliquer. J’ai beaucoup évolué avec des amis garçons étant plus jeune et ma première expérience professionnelle s’est avérée elle aussi plutôt masculine. (Des chariots élévateurs, des colis, des avions, des hangars… enfin vous voyez quoi ! *** Bonheur ***) J’ai même modifié mon apparence pour acquérir plus de crédibilité dans mon poste. C’est donc pour moi un enjeu qui reste important.

C’est notamment grâce aux Conférences de Ted que j’ai pu trouver de réelles sources d’inspirations. (Sur toute sorte de thème d’ailleurs.) Je m’y intéresse depuis plusieurs années déjà. L’Homme me voit parfois disparaître derrière mon Ipad, écouteurs dans les oreilles alors que je passe ma soirée à surfer d’une vidéo à une autre, d’un sujet à un autre, parfois des heures durant. (L’Homme est patient). Ces gens sont inspirants, croyez moi. (Ou allez voir par vous-même. Vous le constaterez.) (Pour les francophiles, il existe des traductions des séquences ainsi qu’une version Française du concept !) J’avais déjà croisé le chemin de Chimamanda Ngozi Adichie. J’étais alors tombée sur son discours « Le danger d’une Histoire unique » et j’ai beaucoup aimé cette femme, son histoire et ce qu’elle véhiculait. Voila comment elle se défini : « Une féministe africaine heureuse qui ne déteste pas les hommes et qui porte du gloss et des talons hauts pour son plaisir, pas pour les séduire. »

Crédit Mathieu Zazzo

Plusieurs mois plus tard Beyonce a samplé son discours. J’ai adoré ce texte.

Et pour les plus anglophones d’entre vous, voici la conférence de Ted dans son intégralité.

La semaine dernière j’ai appris la parution de son texte que je cherchais depuis des mois. Le voilà enfin, à paraître le 26 Février aux éditions Gallimard pour la modique somme de 2€ ! Un très beau texte.

Belle journée !

Livre à lire #2 – Nos étoiles contraires de John Green

Livre à lire - Nos étoiles contraires - It's Her Mess

Bonjour !

Ok ? Ok.

C’est assez rare que je mettes en pause la lecture d’un livre en plein milieu (surtout un livre qui me plait) pour en un commencer un autre. Mais très concrètement… je n’ai pas su résister à ce petit roman : Nos étoiles contraires de John Green. Il y a des livres qui vous touchent, vous bouleversent et vous font réfléchir. Des livres qui  vous mettent personnellement en colère contre l’auteur. (Que je soupçonne ici d’avoir des parts dans une usine de mouchoirs cotée en bouse.) Ce livre, c’est ça.

« Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu’elle s’y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d’autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l’attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie. »

Ce livre est poétique, enchanteur, certes initialement destiné à la jeunesse mais pas que. On se laisse entraîner par cette belle histoire et ces phrases si joliment tournées. A aucun moment ma crainte d’atterrir dans une histoire pathétique à faire pleurer dans les chaumières ne s’est avérée justifiée. L’Homme à décrété insupportable de me voir si bouleversée, blottie contre lui mouchoir à la main. Je ne peux pas vous dire que je n’avais pas un peu vu venir le déroulé de l’histoire mais je m’y suis bien volontiers laissé porter.  Il est également certain que je ne m’amuserai pas à lire des livres qui collent autant à la peau une fois refermés tous les jours… Difficile donc – impossible même ! – de ne pas adhérer à cette superbe leçon de vie qui rappelle à quel point il faut profiter de chaque seconde qui s’écoule et de ceux que l’on aime et qui nous entourent…

« Dans ce monde mec, ce n’est pas nous qui choisissons si on nous fait du mal ou non, en revanche on peut choisir qui nous fait du mal. J’aime mes choix. J’espère qu’Hazel aime les siens. »

nos-etoiles-contraires-okay - It's Her Mess

On lit quoi cet été ? #2

On lit quoi cet été #2 - It's Her MessBonjour !

Je suis très contente de vous présenter le deuxième volet de la rubrique « On lit quoi cet été ? »  (Voir le premier ici) J’ai parcouru tout un tas de bouquins durant cette année et vous en ai sélectionné les pépites ! L’Homme peut témoigner des longues soirées empapaoutée dans un plaid à bouquiner et à lâcher des « MFFFF » du nez parce que je me marre. (Pendant que l’Homme regarde assidument les combats d’UFC et que je lève mon livre au dessus de mes yeux dès qu’un nez ou des dents volent dans un torrent de sang… eurk)

Bref je papote, mais je suis la avant tout pour parler lecture ! Difficile de vous dire lequel de tous ces livres est mon préféré. J’ai adoré « Un avion sans Elle » et les nouvelles d’Eric-Emmanuel Schmitt sans parler du « J’ai tout entendu » de Dan Gearino. Les livres quoi…

1 – Concerto à la mémoire d’un ange – Éric Emmanuel Shmitt

Je commence par celui qui m’a le plus surprise. Je ne suis pas une habituée des nouvelles. J’aime avoir toujours un livre d’ouvert, une histoire de commencée. Mes ces nouvelles finalement je les ai dévorées. Quatre histoires qui parle des Hommes, tous différents, quatre histoires qui nous embarque en moins de quelques lignes. Une femme qui tue ses maris, un président de la république et ses histoires de cœur, un marin qui voit sa vie basculer et un escroc international. Oui tout ça. Ce livre sera, croyez moi, le compagnon idéal de vos longs voyages.

2 – Un avion sans elle – Michel Bussi

J’ai A-DO-RE ce livre. Je l’ai dévoré. Une aventure inattendue, fraiche et passionnante ! Un avion se crache et seul un bébé de trois mois est rescapé. Deux familles vont se déchirer pour que leur soit accordée la garde de ce petit bébé. 18 ans plus tard, un détective prétend avoir découvert le secret resté entier toutes ces années. D’aventure en aventure, on suit avec passion cette jeune « libellule », décidée à découvrir la vérité sur son histoire.  Vous ne saviez pas qui faire sur la plage ?

3 – Les vies d’Émilie Pearl  – Cécile Ladjali

Une magnifique écriture. Je me suis laissée séduire par cette jeune Emily Pearl, fille de la campagne à la fin du XIXe siècle anglais, qui nous décrit sa vie à travers un cahier. Elle nous parle des lettres de sa sœur Virginia, qui a fuit une existence misérable pour une autre existence misérable, mais choisie celle-là, de son rôle de perceptrice auprès de Terrence, le fils malade de Lord Auskin, de sa relation avec ce dernier, de la vie à Green Worps, d’elle même en fait.  Un régal, c’est magnifiquement écrit.

4 – J’ai tout entendu- Dan Gearino.

Je vous parlait des « Mff » de nez ? Penchez-vous donc sur ce livre qui va vous surprendre c’est promis ! Je ne vais pas me gêner voici le résumé il se suffit à lui même !

« «Je n’ai pas prononcé un seul mot depuis le matin où je suis descendu du car à Barrington, il y a cinquante-deux ans. J’avais dix ans, et ma mère venait de se volatiliser au beau milieu de la nuit. Depuis, elle n’a plus jamais donné signe de vie […]. Tout le monde ici vous dirait que je suis sourd-muet. Rien de plus faux. En réalité, j’ai entendu tout ce qui en valait la peine dans cette ville.» Les confidences qui vont suivre dévoilent une ville du sud des États-Unis pourrie par l’argent, l’ambition et la xénophobie. »

5 – L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikéa – Romain Puértolas

Restons dans les « Mff » nasaux avec ce titreausilongquejen’aimêmepasbesiondevousenraconterl’histoire. Une histoire rocambolesque, uniquement faite de rebondissement d’ailleurs.J’ai adoré les noms indiens capillotractés traduits dans un français yaourt très amusant.

6 – Zéro déchet – Béa Johnson

Et enfin, le livre qu’il m’a été le moins agréable de lire mais dont je tenais à vous parler. Je ne suis pas une grande fan des livres « reportage » ou « témoignage » comme celui-ci. Mais en revanche j’ai adoré ce que j’y ai appris ! Bea Johnson nous ouvre les portes de sa maison « Zéro déchets » ou produire 1L de déchet par an n’est pas une utopie. Sans parler de devenir maniaque du déchet, on vise son dressing, sa salle de bain on fait le tri dans ses bijoux, on achète différemment et on se fait du bien !

J’espère que vous trouverez votre bonheur dans cette petite sélection !

Bonne journée et bonne lecture !